Tel : (+33) 04.93.26.26.74
Email : contact@geraldbemon.com

Montres occasions - Définition et historique

Définition

Le mot « montre » désigne un petit instrument portatif dont la fonction principale est de donner l’heure. La montre fonctionne d’une manière mécanique ou avec un système de piles. Les montres à aiguilles sont formées par un cadran au centre duquel on trouve un système d’aiguilles pour indiquer les heures, les minutes et les secondes. Les montres à cristaux liquides (montres électroniques) fonctionnent avec un quartz animé de mouvements alternatifs en sens opposés ou avec un ressort. Le degré d’étanchéité à l’eau varie d’une montre à une autre. La montre est généralement portée autour du poignet gauche. La montre est liée à un bracelet à base de cuir, de métal ou de produits synthétiques. Certains modèles de montres occasions de luxe pour femmes ont un design « en bague » ou « en collier ».

Le mot « luxe » signifiait, à l’origine, un train de vie caractérisé par des dépenses importantes allouées à l’achat de biens superflus par se faire distinguer et par souci de bien-être. Une montre occasion est une montre de marque luxueuse. Sa rareté sur le marché, la finesse de sa fabrication et la réputation de sa marque expliquent son prix élevé. Avec une élégance et d’une beauté exceptionnelles, la montre de luxe est une montre de qualité. Comme tout objet d’art, la montre de luxe est un miroir qui reflète le savoir-faire de son fabriquant. Elément important dans la somptuosité de l’habillement, le faste et le raffinement du train de vie des classes aisées, la montre de luxe est un signe extérieur de richesse. Une montre occasion ne peut être qualifiée comme luxueuse que lorsqu’elle obéit à 3 critères. Sa marque ou la maison qui l’a fabriquée doit avoir une renommée à l’échelle internationale. Cette renommée doit être le résultat de performances réalisées et de qualités mondialement reconnues.

Historique

Le 1er instrument ayant servi pour donner l’heure était apparu au moyen âge. C’était l’horloge de la tour clocher qui donnait les signaux d’alarme. Les horloges du moyen âge fonctionnaient avec un ressort moteur et un foliot (balancier horizontal). Sous l’impulsion de Jean Calvin (réformateur de l’église), les artisans-bijoutiers de gênes ont converti leurs ateliers en cabinottiers (ateliers d’horlogerie). En 1657, la 1ère horloge à pendule a été fabriquée en hollande. C’était le fruit du savoir de Christian Huygens (1629-1695) et du savoir faire de l’horloger Salomon Coster. L’année 1675 a vu la fabrication d’une montre à aiguilles à ressort spiral et un cadran à 2 aiguilles. Cinq ans plus tard, Thomas Tompiou, Georges Graham et John Harrisson fondèrent l’industrie horlogère en Grande Bretagne. De 1725 à 1773, John Harrisson a mis au point les 1ers chronomètres indiquant la longitude (distance d’un point sur la terre par rapport au méridien Greenwich). En 1777, le suisse Abraham louis Breguet avait offert la 1ère montre-bracelet de l’histoire à la reine de Naples Caroline Murat. En 1850, la « Waltham Watch Company » fût créée aux Etats-Unis. En 1847, la marque française de montres de luxe Cartier fût fondée. En 1926, la 1ère montre-bracelet automatique a été fabriquée par l’américain John Harwood et le suisse Tissot.

A partir de 1952, on commence à fabriquer les montres-bracelets électriques. En 1961, la marque Longines avait fabriqué la 1ère montre à cristaux liquides. En 1967, le centre électronique horloger de Neuchâtel avait lancé la Beta 21, la 1ère montre-bracelet à quartz. En 1983, Ernest Thomke fonda la marque Swatch. En 1990, Junghams met au point la montre-bracelet radioélectrique. En 1996, le japonais Seiko met sur le marché la 1ère montre-bracelet à quartz sans pile. Aujourd’hui, certains sites Internet se spécialisent dans l’achat, la vente et l’échange de montres de luxe style traditionnel, moderne et design. La bijouterie Bemon en est le meilleur exemple. Leur clientèle est surtout formée par les artistes (chanteurs, musiciens, acteurs, peintres. . .), les sportifs de haut niveau (nageurs, pilotes de F1. . .) et les collectionneurs. La firme suisse IWC (International Watch Company) a décidé en avril 2011 de rééditer « la Portugaise » en 500 nouveaux exemplaires. Le dimanche 08/05/2011, Jean-Claude Biver, directeur de la marque suisse de montres occasions de luxe « Hublot » a profité du choc Manchester United-Chelsea (26ème journée du championnat anglais) pour présenter sa 3ème « MU » surnommée aussi « montre en herbe ».

Il existe aujourd’hui de nombreux types de montres, la durée de vie des montres est telle qu’il est très intéressant d’en acheter d’occasion.

Droit d’auteur appartenant à la société , (articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle).